Il a suffit d'un coup d'oeil sur les nouveaux voisins pour que naisse une belle amitié entre le narrateur et Jacques. Ensemble, ils partagent tout, des menus plaisirs dans l'insouciance la plus absolue. Tout se déroule avec calme. Un arbre sert de boîte aux lettres pour les instants où ils ne pourront se contacter. Et puis, et puis Jacques s'en est allé alors le narrateur reste seul et se souvient. Une peine immense est dans son coeur mais un message, laissé au creux de cet arbre adoré, va le rassurer. Un album fait de mots précis, enveloppés d'une grande délicatesse. 

jours heureux