Le loup se réjouit à l'avance de croquer les chevreaux. Habilement grimé, il défonce la porte d'entrée et catastrophe ! Où trouver ses proies dans ce hourvari ? Il ne résiste pas à son goût de l'ordre et range les lieux. Les chevreaux se sauvent et à chaque fois le loup découvre un nouvel espace où règne le plus grand des capharnaüms : alors, il range, il met de l'ordre...il visitera ainsi toute la maisonnée jusqu'à l'arrivée de la chèvre secondée par les Trois Petits Cochons. Une parodie drôle à souhait avec une illustration qui invite à scruter chaque détail. C'est une lecture endiablée !

insupportables