L'auteur évoque un souvenir d'enfance lorsque son père était ambassadeur d'Italie à Téhéran en 1981. Un jardin était adjacent au logement, un vaste jardin, si beau, si merveilleux pour s'amuser et de l'autre côté de ce cadre idyllique, les Iraniens se déchiraient entre eux. Le chaos, la guerre, les armes. Un jour, elle rencontre un jeune garçon dont la silhouette hante encore sa vie actuelle. L'album s'articule ainsi : dans le jardin et en decà de ce lieu hors du temps. Le calme (relatif) et l'insouciance face à la violence de la guerre. Les puissantes illustrations de Régis Lejonc donnent encore plus de force au beau texte de Chiara Mezzalama. Un livre magnifique pour les plus grands.

jardin dedans