Deux enfants, deux histoires diamétralement opposées mais pourtant avec un point commun : la violence agie. Manu est fan de jeux vidéo et adore jouer à la guerre. Il passe des heures dans un monde virtuel où la violence règne. Unam, lui, vit la guerre au quotidien. pour de vrai, pas de jeu, non, la peur au ventre, la faim...Deux histoires qui font réfléchir. Comment contrôler cette violence banalisée par les écrans d'ordinateur ? Comment parler des enfants dans la guerre ? Les parents de Manu sont fâlots, ceux d'Unam vivent dans l'urgence de la survie. Un album très fort, un album pour réfléchir tous ensemble. Un ouvrage bienvenu dans la production éditoriale. Nous banalisons beaucoup trop la violence chaque jour. Il faut réagir !

pow