L'enfant est seul, il nage tout seul car c'est un don inné. Son père est souvent absent car il est à la pêche. Sa mère s'occupe de la maison. L'enfant connait toutes les créatures qui vivent au fond des eaux car sa maman est intarissable sur le sujet. Et puis un jour, les parents se comportent de façon étrange, le père a caché quelque chose. L'enfant découvre une peau de phoque. Sa mère lui interdit de s'en approcher car elle l'a déjà informé qu'un phoque devenu humain peut trés bien retrouver son état naturel si la vie terrestre l'ennuie. L'enfant imagine alors que son père est un phoque mais...Une ambiance en apparence banale comme souvent chez Nikolaus Heidelbach mais très vites les détails troublants s'amoncellent et le fantastique fait irruption le plus naturellement du monde dans la narration. Un album troublant.

enf