Svetlana Horville est une parisienne du siècle des Lumières. Son père rédige des articles pour la célèbre "Encyclopédié" de Diderot et D'Alembert. Elle a une particularité : elle parle russe, une idée de feue sa mère dont elle a retrouvé le journal intime. Au XVIII ° siècle, en France, c'est une singularité. Et puis, Svetlana, en découvrant qu'elle est une enfant adoptée décide de retourner en Russie alors gouvernée par Catherine II. Un solide roman d'aventure, mâtiné de fantastique, qui se lit avec facilité et promet des heures d'échappée belle !