Alice Guy (1873-1968) entre comme secrétaire dans la société Gaumont et découvre avec enthousiasme la première projection cinématographique par les frères Lumière. Dès lors, elle se lance à corps perdu dans la rédaction de saynètes qu'elle met en scène et fixe sur la pellicule. Elle s'attire les foudres de son patron qui pourtant se laisse vite séduire par l'hyperactive jeune femme qui va créer plus de 400 films ! Elle devient la première femme cinéaste mais sombre très vite dans l'oubli...Ce court roman relate , dans les grandes lignes, son parcours. C'est tonique, joyeux, agréable et une façon aussi de rendre hommage à une pionnière.

mademoiselle